Coopération, co-construction : plus facile à dire qu’à faire !

Il ne fait plus aucun doute qu’une meilleure coopération, un haut niveau d’intelligence collective et une capacité de co-construction sont des ingrédients essentiels pour une entreprise, une association voire la société dans son ensemble.

En revanche, c’est souvent plus une injonction qu’une réalité. Que veut réellement dire coopérer ou co-créer ? 

Si vous avez participé à un projet demandant de coordonner plusieurs personnes,  il y a de fortes chances que vous vous soyez rendu compte que cela ne marche pas tout seul. C’est loin d’être naturel. Il n’est pas si fréquent de trouver des collectifs efficients.

Il existe un certain nombre de travaux sur la question. Par exemple, la Théorie U du MIT offre des outils d’intelligence collective réellement intéressants et efficaces en petit nombre comme en larges groupes.

Savoir coopérer et co-construire sont des compétences. On peut parler de véritables technologies sociales qu’il est nécessaire d’apprendre. La courbe d’apprentissage n’est d’ailleurs pas toujours aisé car cela va chercher des aspects personnels : confiance en soi, assertivité, être en désaccord sans s’affronter …

Chaque projet de l’école sera l’occasion d’exercer et d’améliorer ces capacités.